Tunisie : un conseiller politique de la présidence confirme la non-promulgation des amendements électoraux.

TUNIS, 20 juillet (Xinhua) — Après plusieurs jours de silence, un responsable de la présidence tunisienne, Noureddine Ben Ticha, a confirmé samedi dans la presse locale que les récents amendements à la loi électorale n’avaient pas été promulgués.

Ce conseiller politique du président Béji Caïd Essebsi a ainsi reconnu que le chef de l’État « n’a pas paraphé les amendements modifiant et complétant la loi organique relative aux élections et référendums, votée par l’Assemblée des représentants du peuple le 18 juin dernier ».

M. Essebsi a refusé de le faire

parce qu’il refuse la logique de l’exclusion et les amendements taillés sur mesure pour certaines parties,

a-t-il expliqué.

Il a par ailleurs noté que le président

est le garant de la Constitution de janvier 2014 et de l’organisation d’élections libres et transparentes ».

Aussi, M. Essebsi

va s’adresser dans les prochains jours au peuple tunisien pour clarifier tous les points concernant le paraphe des amendements modifiant et complétant la loi organique relative aux élections et référendums.

Sur un autre plan, M. Ben Ticha a évoqué l’état de santé du chef de l’État, assurant qu’il allait de mieux en mieux, après que M. Essebsi, 92 ans, a été hospitalisé le 27 juin dernier après « un grave malaise », selon la présidence.

Source: Xinhua

Vous pourriez aussi aimer

Comments are closed.