OIF: Séminaire de réflexion portant sur la thématique de « l’intégrité de l’information et des processus démocratiques à l’ère des réseaux sociaux »

Les 1er et 2 octobre 2019, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a réalisé un séminaire de réflexion portant sur la thématique de « l’intégrité de l’information et des processus démocratiques à l’ère des réseaux sociaux ». Cet événement a permis de rassembler plus de 30 experts provenant de plusieurs réseaux institutionnels de la Francophonie et d’organismes de la société civile. Le RECEF était représenté par trois administrateurs du Réseau, le Général Siaka Sangaré, délégué général aux élections du Mali, Mme Catherine Lagacé, secrétaire générale d’Élections Québec, et Mme Geneviève Boko Nadjo, vice-présidente de la Commission électorale nationale autonome du Bénin.

Les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés et ils font désormais partie de l’écosystème des processus démocratiques. Leur utilisation apporte de nouveaux enjeux pour la régulation des médias et dans le déroulement des campagnes électorales. En effet, l’utilisation des réseaux sociaux peut influencer l’opinion publique à des fins politiques et compromettre la protection des données personnelles, ainsi que la transparence et l’intégrité des processus électoraux.

Ce séminaire était structuré en trois sessions, permettant aux experts de partager leurs observations. La première session, « État des lieux et enjeux », avait pour objectif d’aborder les enjeux théoriques liés à la thématique, tant du point de vue de la diversité des institutions concernées que de celui des organismes de la société civile. À cet effet, le président du RECEF, le Général Siaka Sangaré, a présenté les résultats d’une consultation réalisée auprès des 32 organismes de gestion des élections membres du RECEF.

La deuxième session, « Prévenir et gérer la menace : stratégies, dispositifs et outils », a permis de partager les pratiques opérationnelles développées par les différents acteurs afin de prévenir et gérer les menaces à l’intégrité des processus démocratiques par les réseaux sociaux. Les intervenants ont présenté des initiatives concrètes mises en place dans différents pays.  Lors de cette session, la secrétaire générale du RECEF, Mme Catherine Lagacé, a présenté les pratiques de gestion des réseaux sociaux par Élections Québec, ainsi que les dispositifs légaux mis en place pour encadrer les réseaux sociaux lors des élections fédérales au Canada. Finalement, Mme Geneviève Boko Nadjo a présenté les enjeux de l’encadrement de l’espace numérique lors des élections au Bénin.

La troisième session a permis de réaliser des synthèses et de tirer des conclusions à la suite de ces deux jours de travaux. Ce séminaire permettra à l’OIF d’élaborer une feuille de route pour répondre aux enjeux des réseaux sociaux dans les processus démocratiques des États et des gouvernements francophones.

Vous pourriez aussi aimer

Comments are closed.